Pouvons-nous apprendre à être stratège ?

Etre stratège est le thème de cette année de nos soirées LeRéseau. La soirée networking du 18 janvier, le retour et les deux temps forts.

D’abord notre invitée, Delphine Toutain, qui nous a fait une démonstration de stratégie autour de « Comment percer dans un monde tel que l’art sans être soi-même artiste » ? Ensuite, un temps d’échanges autour de cet étrange mot « stratège ».

Honneur tout d’abord à  Delphine Toutain (retrouvez son parcours et son site en cliquant sur ce lien) qui a déjà accompagné une vingtaine d’artistes dont des références comme Prune Nourry, ORLAN ou Olivier Masmonteil. Elle est co-auteure du » BACKPACK de l’artiste du 21ème siècle » (à paraître).

Delphine nous a fait une remarquable démonstration de « c’est quoi être stratège » ?

  • Après ses études elle a observé le marché de l’art et s’est abondamment documentée.
  • Elle a identifié un besoin : « J’ai fait le constat général que l’artiste, pourtant bien entouré par des dispositions diverses et variées, n’était pas accompagné concernant le volet essentiel de la gestion et de la consolidation de sa carrière. »
  • Elle a alors choisi ce créneau et a travaillé ses compétences dans ce domaine.
  • Elle a ensuite créé TADA pour offrir un accompagnement personnalisé aux artistes.
  • Son challenge est permanent : comment entretenir l’intérêt des artistes de travailler avec elle ? En les libérant de toutes les tâches perçues comme secondaires pour leur faciliter l’expression de leur créativité.

A la lumière de ce riche exposé, revenons à notre échange autour du mot stratège. De la marée de post-it suscité par ce thème, quelques grands traits en ressortent :

  • La prise de conscience de l’importance d’être stratège.
  • L’importance de l’anticipation (travail sur des compétences, postures…).
  • Le rôle du réseautage.
  • La capacité à prendre des décisions difficiles qui clarifient la situation (séparation, déménagement).
  • Une vision plus claire de ce qui est voulu.
  • Des actions qui paient à long terme.
  • l’anticipation pour développer notre employabilité.
  • « Si la stratégie vient ignorer la tactique, la tactique ruine la stratégie »

En conclusion, Delphine nous a proposé une définition du mot stratège : « Une personne apte à organiser et à conduire efficacement des opérations de combat ».

Entendre le mot « combat »  dans le sens d’être dans le mouvement et le remue-ménage que cela suscite quelques fois au fond de nous-même et autour de nous.

En tant que consultante coach  dans les entreprises, de par mon expérience,  je constate que nous avons tendance à ne nous occuper que de notre travail au quotidien. Et c’est ce qui nous met en danger. Porter toute son attention que là-dessus, nous fait prendre le risque de ne pas voir ce qu’il y a au bout d’une route par exemple (une voie sans issue, une falaise ou plein de chemins nouveaux… que sais-je ?)

Notre environnement,  notre économie sont de plus en plus incertains. C’est à nous d’être proactives dans les différentes sphères de notre vie.

La vision et la stratégie, l’une ne va pas sans l’autre.  Et si jamais l’une est dépourvue de sens, l’autre l’est aussi de fait

Alors est-ce que ça s’apprend ? OUI ! Voici  5 clés pour aller plus loin :

Anticipez
  • Sortez de l’urgence et levez la tête pour observer votre environnement.
  • Soyez à l’écoute des dernières tendances, innovations.
  • Construisez-vous un réseau qui ouvre les perspectives et pointe les menaces potentielles. C’est souvent un moteur.
Soyez « critique »
  • Remettez vos croyances les plus tenaces en cause.
  • Recherchez des exemples et des modèles de solutions différentes dans tous secteurs et aussi à l’international  (quelquefois c’est dans d’autres cultures et dans d’autres métiers qu’on peut les trouver).
Tout bon stratège prend du recul et consulte (ne restez pas seule).
Vérifiez vos hypothèses actuelles, hiérarchisez-les et agissez.

Tirer parti  de vos succès et de vos  échecs (une spirale vertueuse !)

Et vous, voyez-vous d’autres stratégies pour enrichir cette compétence ?

Rendez-vous à notre prochaine soirée networking le 7 mars 2018, pour la journée de la femme. Etre stratège c’est aussi savoir prendre en compte d’autres modèles du genre.

Alors rejoignez-nous !