L’été est là, c’est le moment de penser à …


L’été arrive, et avec lui les bons conseils des magazines qui se chargent de nous indiquer la marche à suivre : voici revenu le temps des « je perds 10 kilos en trois jours sans efforts pour ne pas avoir l’air d’un boudin sur la plage », des publicités pour les crèmes solaires, des photos de grandes filles bronzées en bikini auxquelles nous devrions ressembler si nous appliquons à la lettre les recommandations de publi-articles qui ne portent pas toujours leur nom…

 

Et si vous n’aviez pas envie de leur ressembler, à ces grandes blondes dont les jambes n’en finissent pas (d’ailleurs, ça doit être bien long à épiler, tout ça…) ?

Si vous aviez juste envie d’être-vous-même, enfin, sans chercher à ressembler à tous ces modèles qu’on nous exhibe à longueur de journée : la ministre super-pro qui saute de son lit de jeune accouchée après trois jours de coupable oisiveté ; les actrices qui cherchent à échapper à leur âge à grands coups de bistouris ; ou encore ces femmes surréalistes créées par des publicités où l’on nous vante simultanément, mais en plusieurs plans et pour cause, un visage, une main et un buste si parfaits qu’ils appartiennent en réalité à trois comédiennes différentes…

Et si nous cherchions à ressembler non pas à toutes ces autres, mais à nous-mêmes ?

Si nous apprenions à mieux nous connaître, à nous accepter, à lâcher prise sur ce que nous ne pourrons jamais changer… pour nous attaquer enfin à ce qui vaudrait la peiner de l’être ?

La trêve estivale est une bonne occasion de vous poser un peu pour penser, enfin, un peu, à vous. Qui êtes-vous ? Comment vivez-vous vos différents rôles : mère, fille, sœur, compagne ou épouse, amante, professionnelle, artiste, femme au foyer incluant cuisinière, logisticienne, responsable du budget familial… ? Avez-vous déjà réfléchi au temps que vous consacrez à chacun de vos « moi » ? Est-ce un choix conscient, ou vous êtes-vous laissée porter par la vie ? Est-ce que cet équilibre vous convient ? Si non, comment atteindre un nouvel équilibre qui vous conviendrait davantage, à vous, et à vous spécifiquement ? Quelles sont vos priorités à six mois, à trois ans ? Comment voyez-vous votre vie dans dix ans ?

Le sentiment d’insatisfaction que nous éprouvons parfois est souvent lié à la sensation de ne pas maîtriser notre vie. Choisir en conscience la façon dont nous la menons est le plus beau cadeau que nous puissions faire à nous-mêmes… et à nos proches. Cet été, prenez rendez-vous avec vous-même. Et conservez cette bonne habitude à la rentrée… Par exemple en venant nous rencontrer !