La mère Noël est-elle dépassée par l’IA ?

Avec l’Intelligence Artificielle qui prend de plus en plus dans notre vie, nous ne nous étonnons plus de rien. Alors, la magie du Père Noël va-t-elle disparaître ?

Nous avons demandé à la mère Noël ce qu’elle en pensait .

Q :Mère Noël, que pensez-vous de l’Intelligence Artificielle ?

(Grand éclat de rire) L’Intelligence Artificielle est une intelligence qui se veut l’égale de l’humain pour traiter plus de choses plus vite. En bref, vous les humains, vous voulez qu’on fasse le travail à votre place. Après, vous défilerez pour exiger du travail. Amusant, non ?

Q : L’Intelligence Artificielle, c’est peut-être aussi des gains de temps et d’argent pour plein d’activités et d’actions ennuyeuses ?

Oui, bien sûr, vous pouvez regarder cela comme ça. Vous pouvez aussi considérer que vous devrez travailler plus vite et plus intensément pour suivre le rythme des robots qui, eux ne s’arrêtent jamais. Votre repos sera alors bien mérité, mais ceux qui travailleront auront-ils la force de l’apprécier ? Et ceux qui ne travaillent plus, aimeront-ils le repos permanent ?

Q : Et vous, Mère Noël, allez-vous utiliser l’intelligence artificielle ?

(Grand éclat de rire). C’est exactement l’inverse. Pour assurer la livraison des cadeaux au bon moment et le plus discrètement possible, j’ai beaucoup travaillé avec me lutins sur le maillon faible du transport, à savoir le dernier kilomètre.

Q : ???

Aujourd’hui, vous pouvez tout commander à distance et vous faire livrer. Malheureusement, tout n’arrive pas à temps. De même, ces derniers temps en France (et ailleurs), il est difficile d’aller soi-même faire ses achats pour plein de raisons. Alors, moi je fais jouer mon réseau et je fais que coûte que coûte les enfants aient leurs cadeaux. Et cela fonctionne !

Q : quel est votre secret ?

Je vais vous le dire. Je fais appel à l’humain, aux émotions et à la force du collectif. Les adultes qu’ils soient parents, oncles, tantes, amis… se mobilisent et dépensent des trésors d’énergie pour s’assurer que les petits souliers soient remplis le 25.

Pendant ce temps, vos robots tournent, tournent, sortent des bons de livraison et envoient des mots d’excuses pour les retards.

Le jour où vous aurez compris que l’intelligence collective prime sur tout et qu’il est possible de la mobiliser, ce jour-là, mon rôle sera peut-être remis en question.  Mais pour le moment, amusez -vous avec intelligence artificielle.  Vous ferez sûrement plus de choses avec moins de gens, mais serez-vous plus heureux ? Rien ne remplace un échange, un sourire, un travail partagé. C’est ce que je vous souhaite en 2019 : plus de partage, plus d’échanges, plus d’enrichissement humain.