« Et maintenant… que vais-je faire ? … »

natmatissLa clôture du cycle sur les transitions de carrières de nos soirées Leréseau, a été un changement en life.

Les intervenants étaient deux hommes d’à peine 35 ans, Max et Romain.

Ils ont « joué » devant nous les différentes étapes qui les ont menés à leur nouvelle carrière.

Nous avons  donc été les  spectatrices d’une improvisation théâtrale :

«  L’histoire de deux changements ».

Tout d’abord, qui sont-ils ?

 Max Liroille 150626Max Liroîlle, son parcours  :    Onze années passées dans le monde de la finance, notamment dans des fonctions de conseiller en gestion de patrimoine ou courtier en assurances, en France et à l’étranger.Depuis trois ans il se consacre à sa passion : les Arts Dramatiques.Il est comédien, metteur en scène et professeur d’improvisation théâtrale.

Une passion qui lui permet d’assouvir sa curiosité pour la compréhension du lien entre corps et esprit, ou l’amélioration de nos modes de communication.

 

 Romain VooronsRomain Voorons, son parcours :    Après un BTS de Biochimie, et un cursus Universitaire de biologie, il se lance dans la recherche, mais ce monde de la recherche ne correspondait pas à ses attentes ! Il s’est alors tourné vers l’ostéopathie. Il est aujourd’hui Ostéopathe D.O. spécialisé dans les dermatoses telles que le psoriasis et l’eczéma.

Pour lui, le corps est une mystérieuse et exceptionnelle cathédrale biochimique !

 

 

 

Le rideau imaginaire se lève sur  «  L’histoire de deux changements »

Acte I, c’est l’avant et l’état des lieux :

  • la recherche de confort et de sécurité
  • les questionnements quant à sa légitimité
  • « le piège abscon » : « je ne peux pas avoir fait tous ces efforts pour changer maintenant, tout de même… »

Ces différentes peurs, peur de perdre le confort, peur de l’échec, auxquelles  s’ajoute, celle, non moindre, la peur du regard des autres, font que le changement est difficile à appréhender.

Acte II,  le pendant avec les interrogations et les différentes rencontres,  du boss aux copains, en passant par le psy .  C’est le constat :

  • la fatigue démesurée et parfois inappropriée
  • le fonctionnement en pilote automatique jusqu’au week end… (la seule bouffée d’oxygène une idée fixe !)
  • la prise de conscience, la frustration…  « mais  où est passée la passion ? L’emploi visé serait-il  un leurre ? »

Pour chacun la situation est source de mal être, le choix s’impose de lui-même.

Acte III, et  où ils en sont maintenant ?

En fait, ils reconnaissent que :

–     la peur est un moteur (devoir se rendre des comptes dans 10/ 15 ans…)

  • qu’ils se sont appuyés sur leurs acquis (études, diplômes, formations,  expériences,…) pour se réaliser.
  • Qu’ils ont retrouvé la motivation, leur enthousiasme, le désir de l’action et des projets … en cours…

L’un,  aime à faire référence au mythe de la caverne de Platon mythe de la caverne de Platon  et compare, ses connaissances ainsi que les  diverses rencontres qui ont croisé son chemin, à autant de projecteurs qui affinent l’ombre.

 L’autre déclare «  Sans se voiler la face, c’est le plus gros virage que j’aie jamais eu à prendre, et je peux vous assurer que ça tangue, mais j’en tire une forme de satisfaction qui correspond bien plus à mes aspirations d’aujourd’hui. Sans oublier sa compréhension de l’être Humain… »

Allez voir le blog de maxime  ou  retrouver sa page facebook

et le site de Romain Voorons  Romain Voorons

 

Belle fin de spectacle avec cette image

natmatiss

Et vous ?

            Où en êtes-vous ?  Acte I ? Acte  II ? Acte  III ?….Acte IV ?

 Intéressant pour vous de constater à quelle scène vous en êtes ?

Pour quelles raisons ? A vous de réfléchir…

             Ça vous convient ?

                        –  Oui ?  Réjouissez-vous !

                        – Non ?

                                               Alors, rendez-vous à la rentrée !