Connaissez-vous les « Happy Men» ?

LogoHappyMen1

Happy men  est une association créée il y a 2 ans par le mouvement « Mercredi, c’est papa ».

Ce réseau compte aujourd’hui 250 membres présents dans une dizaine de grandes entreprises françaises (voir le site Happymen.fr) pour plus d’informations).

Ses fondateurs recherchent un meilleur équilibre vie privé / vie professionnelle et veulent sortir des stéréotypes comme  « l’homme ne se réalise que dans le travail ».

Leur sujet favori est « l’équilibre de vie » qui peut être de partir plus tôt pour des raisons familiales ou par choix personnel. A cela  s’ajoute la « promotion de l’égalité homme-femme » (un exemple :  faire en sorte que les femmes ne soient pas obligées de  s’oublier  ou de tout prendre en charge à la maison  au bénéfice de la carrière de leur conjoint.

Il est intéressant de constater combien ce  mouvement,   largement minoritaire avec 250 inscrits, est cité par les médias et interpelle.

Qui a dit que le nombre faisait la force ? Mieux vaut oser lancer une idée à point nommé !

Autre aspect étonnant : il n’est pas l’apanage de jeunes générations (dites exigeantes sur ce point), il est aussi constitué de cadres dans la quarantaine et plus…

Un  point fort de ce mouvement : l’engagement pour y adhérer ! C’est-à-dire répondre aux critères de la charte pour devenir un « Happy Men » ! Celle-ci compte 32 engagements. Chaque membre  peut choisir un ou plusieurs engagements et le/les partager  auprès de ses collègues ou de ses amis. Il s’agit d’agir pour éveiller les consciences et surtout donner l’exemple. Voici  quelques suggestions : prendre son congé parental ou encore son mercredi pour s’occuper des enfants, veiller à l’égalité salariale, relever les propos sexistes… Ainsi l’action prend tout son sens !

Dans cette charte, j’ai sélectionné  :

«  CHANGEMENT DE REGARD »

  • Si une solution destinée à faciliter la parentalité est-mise en place, je l’utiliserai
  • Je demanderai à mes collègues femmes si elles se sentent discriminées
  • Je repérerai les stéréotypes sexistes dans la publicité, la politique ou les media
  • Dans les 3 prochains dîners amicaux, j’aborderai la question de l’égalité professionnelle
  • J’aborderai avec ma femme la question des stéréotypes et des  préjugés sexistes
  • Je demanderai à ma femme si elle juge se sacrifier professionnellement à notre famille

 « MANAGEMENT »

  • J’innoverai au moins une fois dans l’organisation de notre travail d’équipe.
  • Je m’informerai sur les risques de discrimination inconsciente
  • Dans mes entretiens annuels, j’aborderai la question de mes besoins personnels.
  • Si je suis en situation de recruter, je veillerai à l’égalité salariale entre les candidats.
  • J’essaierai honnêtement de voir si nous pouvons assouplir une règle organisationnelle.
  • J’évoquerai la mise en place d’une solution de télé travail
  • Je n’organiserai pas de réunion dans mon service après 17 h.

«  VIE DE COUPLE »

  • Cette année, je prendrai mon mercredi après-midi pour m’occuper de ma fille
  • Cette année je serai à la maison à 18h30 tous les soirs, quitte à travailler le soir chez moi
  • Cette année, nous échangerons une responsabilité
  • Désormais, nous partageons des rendez-vous avec les professeurs
  • etc…

    Avez-vous d’autres idées ?

    74% des cadres dirigeants sont des hommes et pour faire changer les comportements nous avons besoin de  plus de femmes (redécouvrez mes articles sur le sujet  ou encore quelle paternite ).

    Les femmes ont ouvert la voie et c’est ensemble que nous ferons changer les mentalités  pour être plus dans  « l’happiness » !

    Pensez-vous pouvoir l’adapter à la vie  quotidienne  à la maison et au travail ?

    Voici un sujet à partager avec votre conjoint.

    Happy women à vous de jouer maintenant !