Renforcer les comportements positifs des enfants

Ce n’est pas toujours facile d’élever ses enfants. Comme le dit Alphonse Allais, ” il y a des moments où l’absence d’ogre se fait cruellement sentir.”

On peut très facilement se focaliser uniquement sur les choses qui ne vont pas bien. Le stress de la vie tous les jours, la fatigue, les soucis diminuent notre capacité à voir le côté positif des choses. au lieu de remarquer que notre enfant a débarrassé la table du goûter, rangé son manteau ou bien fait ses devoirs sans qu’on ne lui dise rien, on va remarquer uniquement ce qu’il n’a pas fait: il n’a pas fait son lit, ses chaussettes traînent dans sa chambre, ses cahiers sont restés sur la table de la cuisine.

les théories de l’apprentissage nous indiquent qu’il est très important de renforcer les comportements positifs si l’on veut que ces comportements deviennent des habitudes et si l’on veut que les enfants continuent à se comporter de façon positive même lorsque l’on n’est pas présent. Par exemple, si on veut qu’un enfant continu à faire son lit, il vaut mieux dire: “je suis contente que tu aies fait ton lit” plutôt que: ” tu n’as encore pas ramassé tes chaussettes!”.

De plus, si l’on fait des remarques sur ce qui est mal fait, on n’indique pas à l’enfant de façon claire ce que l’on attend de lui. On ne fait que le critiquer. Et personne n’aime être critiqué. En général, les enfants aiment faire plaisir à leurs parents. Ils cherchent souvent comment faire plaisir à leurs parents. si vous indiquez clairement que vous êtes content de ce qu’a fait votre enfant, il saura quoi faire à l’avenir pour vous faire plaisir! Donc, la prochaine fois que votre enfant prépare un gâteau et laisse la cuisine comme un champ de bataille, remercie le chaleureusement et dites-lui:” merci beaucoup pour ce gâteau. Je suis très content. Maintenant, as-tu besoin d’aide pour ranger la cuisine?” au lieu de:” tu m’as encore mis toute la cuisine en bazar!”.

Et puis, donner des renforcements positifs aux enfants, c’est créer une atmosphère familiale plus détendue. et vous pourrez même avoir la surprise de voir vos enfants vous donner à leur tour des renforcements positifs:” Miam miam! Maman a fait des lasagnes! Super! Merci maman” au lieu de:” oh, il n’y a que ça en entrée! J’en ai marre des carottes râpées!”.

  • Quand votre enfant veut vous montrer quelque chose, arrêtez votre occupation et prêtez attention à votre enfant. Il est important d’avoir des moments d’échange fréquents avec votre enfant en faisant des choses que vous aimez tous les deux. Bien sûr, la fréquence des échanges dépend de l’âge.

  • Donnez à votre enfant beaucoup de signes physiques d’affection. Les enfants aiment les câlins, tenir la main et être serrés dans les bras. Pour les ados, le toucher reste important. On peut leur toucher l’épaule, leur serrer le bras avec affection….

  • Parlez à votre enfant de choses qui l’intéressent et partagez avec lui des aspects de votre journée. Allez, faites un petit effort et vous pourrez discuter jeu vidéo, série télé ou musique rap.

  • Donnez à votre enfant beaucoup compliments détaillés et descriptifs quand ils font quelque chose que vous voudriez qu’ils continuent à faire. Par exemple, dites: « merci d’avoir fait ton lit aussi vite », « je suis vraiment contente que tu aies débarrassé le lave-vaisselle. Du coup, j’ai eu le temps de me laver les cheveux. Ça m’a vraiment rendu service. Merci”.

Alors maintenant, il ne vous reste plus qu’à tester! Aujourd’hui ou demain, cherchez une chose bien qu’a faite votre enfant, votre adolescent et complimentez-le! (D’ailleurs, vous pouvez aussi faire cela avec votre conjoint). Vous verrez vous-même le résultat.