L’estime de soi des enfants

Il y a une quinzaine de jours, j’ai animé un atelier débat sur « comment développer l’estime de soi de nos enfants ».
La soirée a été très riche en échanges et en prise de conscience. En fin d’atelier, je demande aux participants d’écrire la chose la plus importante qu’ils ont comprise ou apprise. Voilà ce qu’une participante a écrit:

« Mettre mes enfants au travail au quotidien
Savoir faire pour avoir confiance »

Ces deux phrases me semblent résumer de façon excellente une facette souvent négligée de l’estime de soi. L’estime de soi ne nait pas uniquement de l’amour que nous donne notre entourage en nous renvoyant une image de personne qui est digne d’être aimée. L’estime de soi est également fortement dépendante de notre confiance en nous et cette confiance en nous vient de notre capacité à faire des choses.
Pour que nos enfants aient confiance en eux, ils doivent avoir l’occasion de faire des choses (adaptées à leur âge) pour se rendre compte qu’ils sont capables et surtout pour se rendre compte qu’ils peuvent se tromper, recommencer et y arriver.Il faut éviter évidemment de les critiquer ou refaire derrière eux.
Ceci implique évidemment qu’ils vont être obligés de faire des choses qu’ils n’ont pas envie de faire (laver le linge, ranger leur chambre, tondre le gazon, sortir les poubelles) mais qu’ils vont finalement accumuler des savoirs faire qui vont les faire se sentir compétents. Les priver de ces savoirs faire, c’est les priver d’occasion de prendre confiance.
Grâce à ces occasions, ils vont également apprendre que, même si ça ne marche pas du premier coup, ce n’est pas grave, on peut recommencer. Avoir confiance en soi, c’est apprendre à oser….Quel cadeau! Et si on a eu la chance d’apprendre cela jeune, on peut alors être capable de faire ce que propose mon associée Maryse Hania dans son article « comment demander une augmentation de salaire ».
Faites donc un cadeau pas cher à vos enfants: faites leur faire des choses pour qu’ils aient confiance en eux….
Avez-vous des expériences à partager à ce sujet? Soyez chic, laissez un commentaire.
Parentalement vôtre,
Nathalie