La téléréalité: bonne ou mauvaise pour nos filles?

Je suis tombée, au mois d’octobre (le temps passe vite!), dans Libération, sur un article intitulé “la téléréalité rend salope”.
On peut toujours faire confiance à Libé pour trouver des titres pas piqués des hannetons…
Mais l’article a piqué ma curiosité et je suis allée faire un tour aux sources de l’étude des Girls Scouts américaines. voici le lien si vous voulez aller l’étude.
Alors effectivement, la téléréalité consommée à haute dose et sans recul fait des dégâts: les filles qui regardent ce genre d’émissions pensent:

  • qu’il est normal d’avoir d’avoir et de créer des conflits avec son amoureux (80%),
  • qu’il est normal de traiter mal les autres (70%)
  • qu’il faut entrer en compétition avec les autres filles pour avoir l’attention des garçons (74%)
  • et que l’on réussit dans la vie en étant méchante et manipulatrice

Bref, ce genre d’émissions incite les filles (et peut-être les garçons, à quand une étude?) à penser qu’on doit se comporter dans la vie comme dans les émissions de téléréalité si on veut réussir.
En plus, les filles qui regardent régulièrement pensent que la valeur des filles est liée à leur apparence et elles passent beaucoup de temps à la soigner.
On en viendrait à regretter “la petite maison dans la prairie”!
Alors, on fait quoi, on brule la télé?
Heureusement, l’étude dit aussi d’autres choses: elle dit que la téléréalité est un sujet de conversation avec les parents, que les filles qui regardent développent une conscience sociale et que surtout, elle incite les filles à penser qu’elles peuvent réussir ce qu’elles veulent dans la vie!
C’est assez incroyable qu’un ramassis d’ineptie puisse avoir cet effet-là. C’est un peu comme la critique des poupées Barbie. les Barbie sont des caricatures des femmes qui ont peur de se casser un ongle mais en même temps, il n’y a qu’elles (comme poupée) qui permettent aux filles d’être autre chose, dans les jeux, que des mères de famille; Elles peuvent aussi être pilotes d’avion ou médecins.
Finalement, ça redonne confiance, cette étude. Les jeunes sont capables de trouver, dans du fumier, la petite fleur dont ils ont besoin pour respirer et grandir.
Un dernier conseil quand même: informez bien vos enfants que la téléréalité est scénarisée car ils ont tendance à croire c’est la réalité.
D’ailleurs, je me suis toujours demandé si dans Koh Lanta, les caméramen torturaient les candidats en mangeant des jambons-beurre sous leur nez….

Allez, à la prochaine…Et d’ici là, prenez soin de vous