Féminité et sexualisation précoce des filles

Je trouve que le 8 mars est une bonne occasion de réfléchir sur ce qu’est “être une femme” et comment nous aidons nos filles à devenir des femmes.
Avec un peu de retard (par rapport au 8 mars), je voudrais vous faire partager les dernières recherches sur l’éducation des filles.
Des études américaines montrent que la sexualisation précoce des filles portent préjudice à leur développement cognitif, notamment à leur compétence en sciences!
Vous allez me dire, mais c’est quoi la sexualisation précoce?
La sexualisation précoce, c’est apprendre aux filles trop tôt des comportement de séduction qui ne sont pas en accord avec leur âge.
En général, ce ne sont pas les parents qui apprennent ces comportements à leurs filles mais les magazines pour ados, les magasins de vêtement, la publicité etc qui véhiculent l’idée qu’une fille digne de ce nom doit être séduisante pour être une vraie femme, une petite femme en puissance.
On voit donc des petites filles, des préados ou des ados qui s’habillent de façon totalement inappropriée: talons hauts, tee-shirts au dessus du nombril, mini-jupes, matières transparentes etc…
Inappropriée pour deux raisons:

  • se vêtir avec des vêtements courts, des talons etc implique un soin de tous les instants pour éviter que cette satané jupe ne remonte , que ce tee-shirt reste en place etc…Au lieu de penser à jouer dans la cour, de jouer au basket avec ses copines etc, la petite fille ou la jeune fille pense à ses vêtements, ce qui l’empêche de se dépenser normalement.
  • Plus grave, les jeunes filles qui s’habillent pour être séduisantes passent leur temps à y penser et à sentir le regard des garçons sur elles. En classe, elles ne pensent plus qu’à cela. on leur a tellement répété dans les magazines qu’elle ne valent que par leur capacité de séduire!

Pour tester l’effet de la sexualisation précoce sur le domaine cognitif, on a fait faire aux filles des exercices de maths habillées normalement avec des vêtements neutres ne montrant pas trop le corps et en maillot de bain.
Le verdict est sans appel. Les filles de 14-15 ans sont incapables de faire le moindre exercice de math en maillot de bain. Elles sont obnubilées par l’idée que les garçons les regardent et les jugent. Selon les chercheurs, ce phénomène expliquerait peut-être pourquoi tant de filles décrochent dans les matières scientifiques à l’adolescence. Certains recommandent même de séparer garçons et filles au collège et lycée pour les matières scientifiques.
Sans aller jusque là, en tant que parent, nous devons faire attention de ne pas encourager de comportement de sexualisation précoce quitte à passer pour des bonnets de nuit!
“Oui ma Chérie, tu chausses du 39 mais tu as 12 ans, alors c’est non pour ces chaussures à talon”.
“Non ma chérie, tu ne peux pas prendre ce string avec le soutien gorge. Tu n’as que 14 ans”.

On peut être féminine (si l’on veut) sans être dans la séduction constante. Etre féminine et être une femme ne veut pas dire du tout que l’on se plie à tous les dictats de la mode ou des lubies du moment pour plaire et être sexy à tout prix. Les femmes existent aussi pour autre chose que plaire aux hommes. Et j’ai tendance à croire que les hommes ne tiennent pas particulièrement à être séduits à chaque instant par les femmes qu’ils cotoient.

Envoyez-moi vos commentaires, vos témoignages et vos réflexions. Ils m’interessent beaucoup.
Comment élevez-vous vos filles? Comment faites-vous face aux comportements inappropriés?
A vos claviers!