Consultations par skype

Depuis quelques temps, le monde des psys s’agitent: faut-il, ou non, donner des consultations par internet (Skype ou autre moyen)?
Les uns y voient beaucoup d’avantages et je suis assez d’accord avec eux:
* plus besoin de chercher désespérément une place de parking puis de chercher frénétiquement des pièces dans le fond de son sac (au milieu de miettes diverses et variées, non identifiées) pour le parcmètre
*on gagne du temps de trajet
*on évite les problèmes de transport que nous connaissons en tout cas dans certains coins reculés de la haute Savoie: zut, c’est les premières neiges et on a évidemment oublié de faire mettre les pneus neige; on est coincé derrière un tracteur pendant 5 km de route sinueuse bordée par un ravin; on habite à 10 km de la ville la plus proche mais il faut 1/2h de trajet pour y arriver.
*Quand on passe son temps à courir comme des lapins ébouillantés, on apprécie de juste s’asseoir tranquillement devant son ordinateur pour sa séance.
*les ados adorent ça, c’est trop cool. leur psy est sur skype, c’est trop hype!
Mais, car il y a un mais: il y a aussi des désavantages qui m’ont jusqu’à présent empêchée de vraiment tirer partie de cette technique.
* ce n’est pas évident de travailler sur les émotions et la communication non verbale à travers un écran surtout si l’image se met à pixelliser!
* la personne qui consulte reste dans son environnement familier et je me demande si elle peut poser les choses de la même façon que dans un cabinet où elle entre et puis sort.
* Les parents qui viennent me voir auront-ils la possibilité d’être tranquilles pendant leur conversation? Quand ils viennent au cabinet, ils sont obligés de faire garder les enfants. Là, la tentation sera grande de les garder à la maison (ce que je comprends tout à fait)

Alors, après avoir pesé le pour et le contre, j’ai décidé pour l’instant de me servir de la visioconférence avec les personnes que je connais déjà. Je l’utilise aussi pour faire des mini-ateliers parentalité.
Ce que j’aimerai maintenant, c’est que vous, utilisateurs potentiels, vous me disiez ce que vous en pensez et si vous utiliseriez ce système pour des consultations.
A vos claviers!