Claude Gruffat – Raisonner en stratège ou comment transformer son rêve en réalité

C’est dans une atmosphère intime et lumineuse que Maryse HANIA a accueilli tous les participants à sa soirée LeRéseau « Choisir de se réaliser »  sur le thème : ‘’Comment raisonner en stratège ou transformer son rêve en réalité ? » 

Maryse avait choisi un invité de marque  : Claude GRUFFAT, Président de Biocoop,  fils d’agriculteur à l’origine et spécialiste de la terre.  Ce qui a fait écho à son cœur « la terre rapport à la vie et à la vie des gens ».

L’intimité de ce petit restaurant a favorisé les contacts pour créer rapidement une ambiance chaleureuse ‘’comme à la maison’’. Des colliers de sourires, des visages réjouis de déguster un délicieux repas bio témoignaient d’un véritable bien-être pour tisser des liens et retrouver des relations amicales.

Puis Claude GRUFFAT a commencé sa conférence. C’est alors que toutes les têtes se sont rivées vers cet orateur captivant qui a présenté l’histoire de Biocoop, son origine et la trajectoire de son évolution dans le temps.
Dans son parcours, Claude GRUFFAT cherchait un modèle différent d’agriculture. C ’est en rencontrant des producteurs dits ‘’bio’’ que les propos de ces paysans l’ont enthousiasmé et donné une ouverture sur un champ de possibles. C’est ainsi qu’il s’est mis à consommer des produits bio en invitant son entourage à en faire autant. Il lui a fallu 6 ans pour convaincre un groupement et ouvrir son premier magasin Bio en 1993, à Blois.
Petit à petit, Claude GRUFFAT a développé son réseau avec des gens qui pensaient comme lui. Pour faire croître son projet, il a osé vraiment et a choisi de quitter la sécurité professionnelle, de prendre des risques, porté par sa force de conviction qui faisait tout ! Il a eu raison d’y croire car c’est ainsi qu’il a doublé son nombre de clients.
Chemin faisant c’est en 2004 qu’il est devenu président de l’enseigne au niveau national.
Biocoop aujourd’hui, c’est un réseau qui réunit quatre familles d’acteurs dans la coopérative : modèle unique

  1. Gouvernance sociétale avec plus de 500 magasins
  2. 20 groupements de producteurs associés dans la coopérative (les produits sont choisis et gérés ensemble)
  3. 360 sociétaires salariés
  4. et les associations de consommateurs.

La finalité de Biocoop c’est la somme des intérêts de ces 4 parties prenantes, ce qui est fondamental pour construire un projet en coopération et faire ce que Biocoop applique aujourd’hui.

Une valeur partagée : l’équité au sens de la répartition de la valeur ajoutée, du commerce équitable, de la recherche du juste prix. Claude GRUFFAT précise que le juste prix pour le consomm’acteur (citoyen + consommateur) n’est surtout pas le prix le plus bas, c’est le prix qui lui permet d’avoir un produit de qualité longtemps.

Puis séquence questions / réponses très animée par les participants interpellés par les valeurs et les informations livrées par Claude GRUFFAT, avec de nombreuses interrogations notamment concernant l’usage des pesticides, ce qui demeure un véritable combat pour Biocoop. Prise de conscience individuelle et/ou collective de l’importance de s’alimenter le plus sainement possible en prenant le temps d’identifier le produit.

La réglementation européenne tolère jusqu’à 5% d’OGM dans les produits bio. A partir du moment où vous savez qu’il y a des circuits comme Biocoop qui eux vont au-delà et exigent de leurs fournisseurs 0% OGM, que choisissez-vous ?

      

Claude Gruffat

Ses points forts : c’est un battant doté d’une force de conviction, son véritable moteur. Impliqué totalement dans son projet, il porte ses valeurs avec authenticité, simplicité, générosité et humanité.
‘’Biocoop, c’est du cœur et de l’empathie partagés » dit-il. Pour la développer et tracer un chemin d’avenir, il a fallu beaucoup de tactique et de détermination, fédérer et aller sur le terrain. Même petit dans le monde de la distribution, c’est le statut coopératif qui nous sauve.
Coopérer : on se choisit et on le fait ensemble.

Pour Claude GRUFFAT, être stratège, c’est faire un choix et ne pas le lâcher. Son moteur : son intime conviction.

Sa conclusion : « Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants’’. (Proverbe africain cité dans Terre des Hommes d’Antoine de Saint-Exupéry – 1939).

A l’issue de cette soirée,  les participants ont retenu comme mots clés  :  Passion – Engagement – Cohérence – Sens – Coopérer – Vision – Confiance – Que fait-on fait ensemble ? – valeurs partagées –  Persévérance – Honnêteté – Juste – Conviction – Authenticité  –   Prise de risque – Battant – enthousiaste – Qualité – Approche globale – holistique…

Raisonner en stratège peut passer par être déraisonnable.

Compte-rendu réalisé par notre participante Nathalie Warnet 

                                                       Merci !

Et vous,  comment menez-vous votre stratégie ?